ItalianoGermanEnglishFrance
HOME EVENEMENTS ENVIRONNEMENT TRADITIONS AGRICULTURE LOISIRS LIENS HEBERGEMENT
designdesigndesign
design

   aromatica_picc.jpg

design
designdesigndesign
designdesigndesign
design
Il y a actuellement:
3 Utilisateurs anonymes "online":
0 Utilisateurs enregistrés "online":
design
designdesigndesign
design
Statistiche
designdesign
designdesign
designdesigndesign
design
design
Diano castello, ambiance et territoire
designdesign
design


L’itinéraire à la découverte de Diano Castello commence par les loges au début du pays ; une carte de 1773 nous permet d’y observer la structure en ce temps là. Le « Castrum Diani » fut bâti au X siècle, comme lieu de défense contre les invasions des pirates sarrasins. Bientôt, le bourg tomba entre les mains de la puissante famille Clavesana, qui le gouverna jusqu’à la deuxième moitié du XII siècle.

La fin de la domination féodale détermina la constitution d’un gouvernement autonome des citoyens : la « Communitas Diani », qui prit le pouvoir sur toute la vallée. Successivement sur Diano Castello, comme sur presque tous les pays de l’Ouest Ligurien, Gênes imposa son contrôle. Le « Podestà », était choisi entre les meilleures familles génoises, et envoyé dans la vallée en qualité de superviseur pour compte de la République. On monte une rampe jusqu’au parvis de l’église paroissiale. De cette perspective, on peut observer sur la façade du Palais de la Mairie la fresque qui rappelle la bataille de La Meloria, entre Gênes et Pisa le 6 août 1284, terminée avec une éclatante victoire de Gênes « la Superbe », à laquelle ont donné leur contribution même les habitants de Diano Castello. L’église paroissiale fut construite d’après le projet de Giacomo Filippo Marvaldi dans les premiers années du XVIII siècle en style baroque. La façade est imposante, bien délinéée par des pilastres. Le clocher, endommagé au cours du tremblement de terre de 1887, n’a plus son originale couverture à coupole, et termine avec une balustrade. L’intérieur, à un seul nef avec plusieurs chapelle latérales, est riche en décorations en marbre gravé et frises dorés. On poursuit le long de Via Martiri della Liberazione, un typique « caruggio », ruelle étroite avec hautes maisons raccordées entre elles par de caractéristiques arcs suspendus. Sur un portail, on admire un bas relief en ardoise de la Vierge avec l’Enfant.

On arrive Piazza Clavesana, où est encore visible la base de ce qui avec toute probabilité était le château de la famille homonyme. Intéressante est la pierre sculptée avec la scène du Baptême de Jésus. Le parvis en pavé est un vrai bijou.
En retournant sur Via Martiri on arrive dans la petite Place de l’Assunta, où se trouve le Théâtre Concordia, bâti par les jeunes du pays après la première guerre mondiale et récemment restauré. A gauche, on admire l’abside de l’église de l’Assunta, qui frappe par sa beauté, enrichi par une séquence de petits arcs décorés, par de petites têtes sculptées à haut relief. L’église fut bâtie dans la première partie du XII siècle en style Roman. Dans son intérieur, sur la paroi de droite ont  été découvertes d’importantes fresques  du XIV siècle.

Sur la paroi de fond il y a deux importants polyptyques : à gauche la Vierge qui allaite l’Enfant Jésus, attribué à l’école des Brea (milieu du 1500) et à droite Santa Lucia, par Giacomo Casanova (XVI siècle).
Hors de l’église on arrive Piazza Giudice et on poursuit le long de Via Borgo. Ici sont encore visibles les gonds de l’une des quatre portes qui permettaient l’accès dans le pays, quand encore existait l’enceinte de murs de défense. Dans cette ruelle étroite, on peut admirer un beau portail en ardoise, témoignage de la richesse des familles qui habitaient le bourg. La rue s’élargit près de l’Oratoire de San Bernardino et S. Croce. A l’intérieur, une remarquable fresque des frères Biasacci da Busca (fin du XV siècle).

A côté, un ancien portail en fer permet l’entrée dans le parvis de l’Eglise de San Giovanni Battista, sans doute la plus ancienne, située hors des murs et probablement pour cette raison fortifiée. Le style est Roman et des études récentes font remonter l’époque de sa construction au XI siècle. L’abside principale est flanquée d’une plus petite abside latérale. Dans les parois, s’ouvrent des étroites fenêtres à baie unique. L’intérieur est à nef unique, bâti avec des pierres carrées. Très beau et de valeur le plafond à poutres apparentes précieusement décorés. Des sujets sacrés et profanes y sont représentés ; ces derniers sont particulièrement intéressants, parce qu’ils nous donnent des informations sur la vie du bourg à la fin du XV siècle, époque à laquelle les historiques attribuent les peintures. Du parvis de l’église on peut jouir d’un panorama incomparable sur toute la vallée de Diano, avec ses villages entourés par le vert des oliviers.

 

design
designdesigndesign
design
info@golfodidiana.itFranceGermanEnglishItalianoEnit ItaliaRiviera LigureRiviera dei FioriTop