ItalianoGermanEnglishFrance
HOME EVENEMENTS ENVIRONNEMENT TRADITIONS AGRICULTURE LOISIRS LIENS HEBERGEMENT
designdesigndesign
design

   aromatica_picc.jpg

design
designdesigndesign
designdesigndesign
design
Il y a actuellement:
4 Utilisateurs anonymes "online":
0 Utilisateurs enregistrés "online":
design
designdesigndesign
design
Statistiche
designdesign
designdesign
designdesigndesign
design
design
A la decouverte des anciens bourgs
designdesign
design


Cette itinéraire relie entre eux quatre bourgs de l’arrière pays de la vallée de Diano, à travers un parcours historique, de vieux sentiers et chemins muletiers. Le chemin est circulaire, donc la marche peut commencer en partant de n’importe quel village, sans devoir nécessairement suivre l’ordre proposé ci-dessous. De Diano Borganzo, une fraction de Diano San Pietro, on parcourt le chemin muletier - indiqué avec le nom de Via Borello - qui de l’oratoire à la riche façade ornée de stucs, descend et outrepasse le torrent S. Pietro pour se relier avec une route en béton qui passe au milieu de plusieurs villas. On monte jusqu’à outrepasser un large tournant à droite, ensuite on tourne, à gauche, vers un raide chemin muletier qui passe au milieu des terrasses d’oliviers et conduit à Diano Borello.
 

Ici, on poursuit le long d’un vieux chemin muletier aujourd’hui bétonné, qui procède de temps en temps par des escaliers et qui passe derrière l’église. Le bâtiment, qui donne sur un charmant parvis, abrite un beau polyptyque de Antonio Brea (1516). On remonte vers les maisons et on arrive sur la route départementale pour Diano Arentino, en correspondance d’un tournant à gauche et on arrive à Borgata Bonifacio, on poursuit parmi les oliviers. A fur et a mesure qu’on s’éloigne du pays, on remarque les cultures des champs qui ont été abandonnés et envahies par les arbustes du maquis méditerranéen ; on rencontre surtout alaternes, lentisques, myrtes, genêts, cistes et arbousiers et chênes pubescents.

 Le chemin muletier descend brusquement à droite, vers la Chapelle de S. Mauro, immédiatement au dessous de la route départementale, et poursuit parmi les maisons jusqu’à la Borgata Virgilii, fraction de Diano Borello. A gauche, sur la route départementale, on passe les serres et on descend le long du chemin de terre. Juste avant le pont, on traverse le lit du torrent Evigno, où on peut admirer l’ancien pont médiéval dit « della Madonnetta », à cause de la présence d’une petite chapelle. On monte, à droite, dans le petit centre habité de Roncagli. En traversant les « caruggi », petite ruelles étroites typiques de tous les bourgs de l’arrière pays Ligurien, on arrive à l’église au sommet du village et on monte à gauche, par un chemin muletier raide à travers les terrasses d’oliviers. On traverse un petit hameau au dessus de Roncagli et on continue sur le ligne de faîte en direction Nord. 

Au fur et à mesure que l’on monte et on s’éloigne du centre habité, on rencontre seulement des terrasses et quelques « caselle » (constructions tronconiques en pierre à sec, utilisées comme refuge ou dépôt d’outils), qui nous rappelle que dans le passé tout le versant était cultivé : aujourd’hui, les mêmes terrasses ont été abandonné et envahi par une végétation spontanée, tellement épaisse en certains points, que s’ouvrir un passage serait impossible. On arrive ainsi sur la ligne de partage des eaux en localité « Torracchetta », à niveau d’un pylône.

La végétation prédominante est le maquis méditerranéen haut, appelé aussi « fourré » ; les arbustes typiques de cette formation sont la plupart dominé par des chênes pubescents. On monte à gauche sur la ligne de faîte, on passe devant une casella et, après 10 mètres, près du sommet, on abandonne le chemin muletier et on tourne à droite juste avant d’outrepasser une autre casella ; on parcourt un sentier à travers d’anciennes terrasses, qui porte encore à une casella, dans un terrain plat sur le versant Nord Est du coteau, à 20 mètres de la ligne de partage des eaux; terrain qui, aujourd’hui comme hier, est destiné aux pâturages.

On continue et on passe deux fossés créés sur les lignes de fracture préférentielles des banques calcaires typiques de la formation géologique appelée « Flysch à Helminthoïdes ». Près d’une grande casella, le sentier croise une large route qui porte dans une zone récemment « redécouverte » par les habitants de la vallée et les touristes, qui ont bâti ou restauré des maisons au milieu des oliviers. On prend la rue qui porte à « Le Villette », on la parcourt partiellement et, après le pylône votif, on descend le long de la ligne de faîte parmi les oliviers, jusqu’au centre habité de Camporondo ; dans ce bourg, vous rencontrerez des raccourcis typiques et pittoresques, les maisonnettes adossées les unes aux autres, les ruelles étroites « carruggi »….. au fond, en descendant à gauche on revient sur la route départementale, au tournant où se trouve l’Oratoire de Diano Borganzo, point initial de cet itinéraire.

design
designdesigndesign
design
info@golfodidiana.itFranceGermanEnglishItalianoEnit ItaliaRiviera LigureRiviera dei FioriTop