ItalianoGermanEnglishFrance
HOME EVENEMENTS ENVIRONNEMENT TRADITIONS AGRICULTURE LOISIRS LIENS HEBERGEMENT
designdesigndesign
design

   aromatica_picc.jpg

design
designdesigndesign
designdesigndesign
design
Il y a actuellement:
4 Utilisateurs anonymes "online":
0 Utilisateurs enregistrés "online":
design
designdesigndesign
design
Statistiche
designdesign
designdesign
designdesigndesign
design
design
Dans le royaume des oliviers
designdesign
design


Cet itinéraire joint les bourgs de Villa Faraldi, Tovetto, Tovo et Molino del Fico, en se dénouant le long des versants modelés par les anciennes terrasses d’oliviers. Terrasser les versants a comporté un gros effort par les paysans qui, en commençant du sommet de la colline, enlevaient la terre pour la porter vers le bas et constituer ainsi la « fascia », c’est-à-dire la terrasse horizontale qui était soutenue avec des murs en pierres à sec (sans utiliser aucun béton ou agent liant). Cet effort était nécessaire pour pouvoir cultiver le terrain, souvent raide et escarpé.

Sur les terrasses, initialement ont étés cultivés céréales, figues et raisin ; à partir du XV siècle, le principal protagoniste est devenu l’olivier. En suivant cet itinéraire on peut noter comme encore aujourd’hui, même si en mesure inférieure par rapport aux siècles passés, les habitants locaux se dédient à la culture des oliviers, qui est dominante au point de vue  de la végétation, par rapport aux autres cultures. Seulement dans les aires où les cultures ont étés abandonnés, les arbustes typiques du maquis méditerranéen (genêt, thym, lentisque, alaterne, genévrier, arbousier) reconquièrent lentement le territoire, dont la végétation naturelle s’évoluera en forêt de chênes verts.

Villa Faraldi est un bourg avec une structure urbaine très compacte, des ruelles étroites qui se croisent entre elles ; remarquable est l’église de San Lorenzo, avec sa façade riche en stucs ; son parvis abrite, au mois de juillet, le Festival du Théâtre. Après le palais de la Mairie, en direction Tovo, on descend à droite le long du chemin muletier qui porte à la chapelle en localité « Il Santo ». On poursuit à gauche le long de la route qui, parmi les oliviers, coupe horizontalement les versants. On passe deux petits fleuves et, en correspondance de la ligne de faîte successive, on laisse la route pour monter vers Tovetto, en parcourant un vieux chemin muletier pavé qui empêche aux herbes et aux genêts de l’envahir.
Après un pylône votif, on arrive à Tovetto. Ici, on parcourt le « caruggio », c'est-à-dire la ruelle étroite qui passe à gauche de l’église et qui est encore appelé par les habitants : la « vieille rue communale » pour Tovo. On arrive sur la place de l’église de Tovo. Le pays s’allonge sur le ligne de faîte, dans une position qui offre une vue imprenable sur toute la vallée. Les nombreux étrangers, qui ont élu Tovo comme leur résidence, ont soigneusement restaurés leur maisons. De la place de l’église on rejoint le cimetière et là on suit le chemin muletier historique qui descend au Torrent de Tovo, l’outrepasse et arrive à Molino del Fico.
Le long du parcours on rencontre la Chapelle de S. Antonio et - au fond de la vallée - de vieux édifices abandonnés. Une fois passé le torrent, on suit jusqu’au fond de la vallée, et on arrive à Molino del Fico. Après un petit bout de route départementale, on revient vers Villa Faraldi, en parcourant presque toute la crête qui descend de Villa à Molino del Fico.

Dans ce dernier bout d’itinéraire, vous rencontrerez plusieurs chapelles et pylônes votifs : ces bâtiments religieux, érigés autrefois pour protéger un lieu, ou plus simplement en mémoire d’événements particuliers, sont très fréquents le long des vieux chemins muletiers, qui dans un passé plutôt récent, étaient les seules voies de connexion entre les villages.

design
designdesigndesign
design
info@golfodidiana.itFranceGermanEnglishItalianoEnit ItaliaRiviera LigureRiviera dei FioriTop